Menu Content/Inhalt
Histoire
Histoire
ueshiba01.gif Histoire de l'association Bu Iku Kan et de ses membres
  • Bu Iku Kan  ( 1 items )

    Règles de pratique et étiquette au dojo

    Les règles qui suivent ont pour but de développer le sens du respect mutuel entre pratiquants, de préserver leur sécurité physique et de permettre à chacun de connaître sa place au sein du dojo.

    Règles d’hygiène et de sécurité : De manière générale, l’entraînement se déroule dans une atmosphère agréable et conviviale (pas d'esprit de compétition). On veille à n'occasionner aucune blessure, à protéger son partenaire et soi-même. Et parce que le keiko-gi est un véritable acteur de son dojo, il participe dans la joie et la bonne humeur à l’entretien et la vie de son lieu de pratique.

    Plus précisément :·                     Le port de bijoux, montres, etc. est proscrit durant les cours, à cause des risques de blessures qu'ils représentent.·                     La tenue d’entraînement doit être propre et en bon état, les armes rangées lorsqu’elles ne sont pas utilisées.·                     Il est de bon ton de participer à l’entretien et au nettoyage des lieux.

    Salut et seiza.On salue souvent en Aikido. Le pratiquant pourrait y voir une simple caractéristique culturelle japonaise. Toutefois, cette courtoisie est un élément à part entière et constitutif de l’art martial.·                     Le cours commence et se termine par une cérémonie formelle. En cas de retard, j'attend assis à côté du tapis jusqu’à ce que le professeur fasse un salut d’invitation. Je le salue à genoux en montant sur le tapis.·                     La façon correcte de s’asseoir sur le tapis est la posture en Seiza. Mais si vous êtes dans l’impossibilité de vous mettre en Seiza (à genoux assis sur les talons), vous pouvez vous asseoir en "za" (en tailleur), tout en veillant à être disponible à chaque instant, dans n’importe quelle position.·                     En entrant dans le Dojo et en le quittant, il convient de saluer brièvement par une inclinaison du buste en direction du Kamiza (ou "mur haut" où se trouve le portrait du fondateur). Ce salut, debout, s'appelle : Ritsu-reï.·                     En montant sur le tatami (tapis), je quitte mes sandales (Zori) et je les range en les tournant vers l'extérieur en évitant de tourner le dos au Kamiza. Puis, en position assise sur les talons (Seiza), je salue en direction du Kamiza (portrait du Fondateur) et je gagne discrètement ma place (côté Shimoza, en face du Kamiza) en attendant le début du cours.·                     A la fin du cours, il est coutumier de saluer et de remercier, (en position seiza) le Sensei ainsi que le partenaire de travail se situant à sa droite. Je quitte le tapis après avoir salué (en position Seiza) en direction du Kamiza.·                     Quand le professeur montre une technique, je reste assis en Seiza et je regarde attentivement. Après la démonstration, je salue le maître, puis un partenaire et je commence à travailler.·                     Dès que la fin de l’exercice est annoncée, je m'arrête immédiatement, je salue mon partenaire et je m'assois en ligne, en Seiza, avec les autres pratiquants.·                     Quand le professeur nous montre un mouvement en particulier pendant le cours, je le salue lorsqu’il a terminé.·                     Quand le Sensei corrige mon mouvement ou celui de mon partenaire pendant le cours, je me mets en Shizentai (position d'attente naturelle) et je regarde attentivement. Je le salue lorsqu'il a terminé, puis je salue le partenaire et je recommence à travailler.·                     On dit habituellement "Onegaï-Shimasus" (littéralement : je vous fais une requête, s'il vous plaît) au moment du salut du début du cours, et au moment où l'on invite un partenaire, et "Arigatoo-Gozaïmashita" (merci beaucoup) en fin de cours, pendant le salut au professeur, salut que l'on commence légèrement avant lui, et auquel il répond.·                     Si pour une raison ou pour une autre je souhaite absolument poser une question au Sensei, je vais vers lui (je ne l'appelle jamais). Je le salue avec respect et j'attends qu'il soit disponible (un salut debout suffit dans ce cas).

    Etiquette sur le tapis·                     On parle moins possible sur le tapis : c'est dangereux pour soi et pour les autres. La vigilance doit être constante pour éviter les accidents. Seul le Sensei est habilité à parler sur le tapis.